23/04/2012

Compagnonnage Amoureux, Mariage ( Gibran )

Ensemble vous êtes nés et ensemble vous vivrez à jamais.

Et ensemble vous resterez, lorsque les ailes blanches de la mort sèmeront vos jours à la volée,

Et toujours ensemble vous demeurerez, même dans la mémoire silencieuse de Dieu,

Mais sur votre chemin commun, créez des espaces et laissez-y danser les vents du firmament,

 

Aimez-vous l’un l’autre, mais ne faites pas de l’amour une alliance qui vous enchaîne l’un à l’autre,

Que l’amour soit plutôt une mer qui se laisse bercer entre vos âmes, de rivages en rivages.

Emplissez chacun la coupe de l’autre, mais ne buvez pas à une seule et même coupe.

Partagez votre pain, mais du même morceau ne mangez point,

Dans la joie, chantez et dansez ensemble, mais que chacun de vous soit seul

Comme chacune des cordes du luth est seule alors qu’elles frémissent toutes sur la même mélodie

Offrez l’un à l’autre votre coeur, mais sans en devenir le possesseur

Car seule la main de la Vie peut contenir vos coeurs,

Et dressez-vous côte à côte, mais pas trop près,

Car les piliers qui soutiennent le temple se dressent séparés,

Et le chêne ne s’élève point dans l’ombre du cyprès

 

Khalil Gibran  « Le Prophète »

Les commentaires sont fermés.